Bonus Treize Lunes de Sang

C’est le deuxième titre de Marco Libro

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Après avoir lu “l’Homme du Canal ou le Nettoyage Hongrois”, les lecteurs m’ont demandé des nouvelles du Capitaine Valentin Martin et de la charmante légiste Carole Samba. Alors, je me suis pris au jeu, et j’ai répondu à la demande. Toutefois, je ne voulais pas me relancer dans une enquête conventionnelle. En conséquence, j’ai gardé les personnages principaux, tout en changeant de genre.

Et le thème de ce livre ?

Certes, ce livre n’est pas à mettre dans les mains de personnes sensibles. Je préviens mes lecteurs avant !
La psychopathie est un domaine d’inspiration fort riche pour un auteur de romans noir, le malade fait un coupable effrayant, idéal, dont on ne regrettera pas la mise sous les verrous. Mais en attendant, entre sa quête personnelle et sa traque par les policiers, le temps passe, le danger devient omniprésent, la mort frappe, sans prévenir ! jusqu’à l’ultime seconde… mais ne révélons pas la fin du livre.

La couverture ?

Au début, je composais tout. Puis Jocelin, infographiste de métier, a “déringardisé” les vieilles couvertures de “l’homme du Canal ou le Nettoyage Hongrois”, de “Fric-Frac à Frontignan”, et a composé celles de “Purificatio”, de “La Liste Orange”, d’“Immersions”. Pour la réédition de “Treize Lunes de Sang”, je me suis mis au clavier et à la souris. Les retours des lecteurs ont été positifs

˂˂Menu
Marco Libro