Livre d’or

23 commentaires sur “Livre d’or
  1. Béatrice B dit :

    Bonjour Marco Libro,
    Omerta est le premier livre que je lis de vous et franchement j’ai été conquise,l’action est bien menée, pleine de suspense,le couple Carole Valentin très sympathique et j’ai beaucoup apprécié les descriptions en détail de Sète,Frontignan.
    Bravo.

  2. PELEGRY dit :

    De passage au marché de Frontignan cet été, j’en ai profité pour acheter et me faire dédicacer Purificatio (la couverture avec la croix occitane en feu ayant attiré mon regard). J’ai été vraiment emballé par ce roman qui n’a rien à envier à ceux qui sont édités par les « grandes maisons ». Très bonne intrigue qui laisse place à peu de temps mort.
    Au plaisir de vous rencontrer de nouveau à Frontignan « monsieur Libro ».

  3. MICHEL dit :

    je viens de terminer Purificatio dévoré en deux jours; je ne peux que me joindre au concert de louanges des autres lecteurs. un lecteur breton

  4. Didier L. dit :

    Purificatio ! Un ouvrage très bien écrit, avec une intrigue bien troussée, que j’ai eu un plaisir rare à dévorer.
    Encore bravo !
    Didier L.

  5. Sergio F. dit :

    Bonjour Marco, Purificatio est de loin ton meilleur livre. Bravo ! Amitiés, Sergio

  6. Marie-Christine R. dit :

    J’ai terminé la lecture de Purificatio. Il m’ a bien plu. Il m’ a rappelé un peu le Da Vinci Code pour l’intrigue avec les groupes religieux. Quelles recherches tu as dû faire pour écrire tout cela! Bravo! J’ ai bien aimé aussi la lumière que tu as mise sur les résultats de l’ enquête et les annonces faites au public par la presse !
    Marie-Christine R.

  7. Rene R dit :

    Bonsoir M LIBRO
    J’ai dévoré TRAUMA3. très bon polar comme les autres !!!
    les énigmes sont (tordues) géniales !!!!
    à quand le prochain…j’ai hâte de le LIRE.

    Ne changez rien. Cordialement René.

  8. Valy dit :

    Bonjour,
    Agréable rencontre de l’imprudente Katalin qui a bien de la chance (dans son malheur) d’avoir un frère comme Frantz. J’ai bien aimé aussi “Media Motus” dont effectivement “toute ressemblance” n’est pas “fortuite” même si elle est multiple.
    Bien cordialement
    Marie-Chantal

  9. Viollet dit :

    J’ai eu le plaisir de vous rencontrer au marché nocturne de Frontignan plage le 16 août et ainsi de découvrir votre œuvre avec l’homme du canal que j’ai”dévoré” le style l’intrigue tout m’a plu. Je vais commander d’autres titres et les attendre avec impatience. Ce fut pour moi une belle rencontre et merci pour votre dédicace.

  10. Bernard dit :

    Bonjour Monsieur Libro. Je suis le mari de France. J’ai aussi lu votre roman et l’ai trouvé intéressant. Toutefois un peu simple. Pas beaucoup d’imprévu ou d’inattendu, l’action se suit presque trop logiquement, sans anicroche… Mais on ne découvre pas le coupable avant la fin et le jeu d’avance et de retour dans le temps renforce l’intérêt. Votre style ressemble à celui de notre Henri Vernes. Vous connaissez peut-être, sinon, je vous laisse la découverte sur le net…
    EXCELLENT : les notes sur les œuvres et lieux cités – personne n’y pense jamais ou presque!!! Excellent aussi les lieux expliqués.
    Continuez!!! Merci, j”espère redécouvrir votre talent lors d’autres séjours dans votre belle région.

    Je vous souhaite bien du plaisir dans votre art…

  11. france dit :

    J’ai lu “OMERTA” et cela m’a beaucoup plu.Cette littérature est accessible à tout lecteur et je m’en réjouis. J’apprécie particulièrement la manière qu’a l’auteur d’écrire des faits graves sans que cela ne choque { ex: un viol }. les flashs bacs sont bien appropriés. les descriptions des lieux nous permettent de mieux visualiser les évènements. Et enfin, je tenais à remercier l’auteur pour sa gentillesse lors de la dédicace. J’espère avoir la chance de pouvoir trouver d’autre titre et ainsi découvrir d’autres aventures. Merci.

  12. Henri dit :

    Merci Marco, pour cet été polaro-touristique. Dans la région pour les vacances, je ressens l’atmosphère finale des 13 lunes de sang. J’ai mordu à l’hameçon et suis devenu un vrai fan. Je vais en faire la promo autour de moi et suivre la suite des aventures de Carole et Valentin.
    A suivre

  13. CHALIFOUR dit :

    Je viens de terminer “L’homme du canal ou le nettoyage hongrois” et je me suis régalée. Au début j’étais complétement tétanisée de voir que cette jeune fille “naïve” s’embarque avec un homme qu’elle ne connaissait pas et puis ensuite toute cette histoire … heureusement son frère est arrivé et cela se termina bien heureusement pour cette famille. Mais cela laisse à réfléchir de savoir qu’il y a des réseaux avec des gens qui font de l’argent sur des êtres humains : ça fait peur !!! Merci pour ce livre, du coup je vais lire vos autres bouquins. Nadiejda (Café littéraire au Because de 2007 à 2010 chez Céline & Sandra).

  14. blem dit :

    Je prête largement, mais je garde précieusement “l’homme du canal” que vous m’avez dédicacé. La balade dans Frontignan est pleine d’agréables surprises, tout le monde a beaucoup aimé. Continuez à nous refaire découvrir les recoins de notre ville et a nous documenter sur nos us et coutumes dans vos polars.
    Et comme disaient nos anciens “Adieu”
    Brigitte S.L

  15. ELISABETH dit :

    Quel plaisir de découvrir vos ouvrages cet été! Un grand merci à l’été des auteurs. L’été dernier sur la presqu’ile de Crozon, j’ai lu des polars locaux mais c’est difficile de retrouver les lieux en Bretagne. Là, j’avoue que j’ai été sous le charme et vos écrits ont concurrencés haut la main les polars d’été du Monde dont je me régale aussi chaque année… à quand la suite ?

  16. Liliane C dit :

    J’ai adoré “l’homme du canal”. Lorsque l’on commence le livre , on ne peut plus le lâcher tant l’histoire est prenante. Grâce a vous , me voilà réconciliée avec les polars…mais seulement les votre. Merci pour cette belle lecture et à bientôt.
    MLC

  17. LILIANE C dit :

    je viens de lire “Fric-Frac” que vous m’avez dédicacé ce matin à Frontignan.
    J’ai passé un très agréable moment avec cette nouvelle. l’action qui se déroule à Frontignan est d’autant plus intéressante que je connais parfaitement la région et notamment la maison Poulalion où habitait mon beau frère .
    Bravo et à bientôt pour de nouvelles lectures.

  18. Caroline P dit :

    Salut, marc!!

    J’ai commencé ton livre cet après midi et je viens de le terminer!!! Je me suis régalée!!!
    J attends avec impatience ton prochain roman..

    À plus.

  19. Olivier P dit :

    Cher Marco,
    C’est avec grand plaisir que j’ai lu votre dernière production : omerta. Il s’agit selon moi du plus abouti de vos romans ! On lis d’une traite sans s’arrêter tant l’intrigue est prenante. Qui plus est, pouvoir lire la description de lieux que l’on connait bien est vraiment sympa …on a hâte de lire la suite des aventures de Valentin et Carole. Continuez ainsi ! Vivement le prochain …

  20. Nicolas P. dit :

    J’ai lu Omerta 69 avec un grand plaisir ! L’intrigue est prenante, jusqu’au bout on ne sait qui incriminer parmi les nombreux suspects. Suspense garanti, donc, et virée agréable entre le 34 et le 28 (dont je suis originaire).
    Le personnage principal (bien que mort) est fascinant tant il représente ce que l’âme humaine à de pire à proposer… RJ Ellory n’est pas loin, à l’exception des enquêteurs qui mènent une vie “normale” contrairement à ceux du romancier anglais.
    Bravo, et continuez comme ça !

  21. Marie-Catherine dit :

    à propos de Treize lunes de Sang
    Quelle étrange sensation, au fil des pages, de se retrouver à Frontignan, dans des rues que l’on emprunte tous les jours… et surtout de savoir qu’un tueur en série rôde…!!!

  22. Marco Libro dit :

    Bienvenue sur ce livre d’or.

  23. Ancien Livre d'OR dit :

    À propos de Treize Lunes de Sang

    Patricia S., août 2011
    Je vous ai rencontré sur le marché de Frontignan, j’étais en vacances.
    Je suis une lectrice fan de Mary Higgins.
    Alors pour la première fois j’ai demandé à une libraire un auteur du coin.
    Elle m’a proposé vos livres, ce que je ne regrette pas, dommage qu’il n’y en ai que deux.
    Remettez vous vite a écrire, car les histoires sont bien écrites, prenantes et on a vite fait de les lire…
    lorsque l’on entame la lecture on ne peut s’arrêter
    à propos de Treize Lunes de Sang

    Brigitte N., juillet 2011
    Je viens de finir “Treizes Lunes de Sang” . Super, qd on rentre dedans, on a du mal à en sortir avant la fin ! … Votre description du psychotique , un brin psychopathe est très juste et très réelle , vous décrivez très bien ces voix qu’il entend et qui le guident …
    Maintenant très envie de lire l’autre. A bientot !
    à propos de Treize Lunes de Sang

    Philippe L., avril 2011
    Et bien voilà….SNIF !
    Je viens de finir vos deux chefs-d’œuvre, depuis notre heureuse rencontre (pour moi en tout cas !) lors de ma venue fortuite à la librairie des écoles… J’ai bien sûr A-DO-RÉ me plonger dans vos écrits bien ficelés. Vivement le prochain… j’attends déjà avec impatience. Des personnages des plus humains au plus fous, des péripéties bien menées, une intrigue progressive si savamment conçue ! Je suis devenu FAN en une semaine ! MERCI pour ces deux voyages !
    à propos de Treize Lunes de Sang

    Nicole C., avril 2011
    … Il va falloir que tu sois prolifique, car tes livres sont trop prenants, et je n’ai pu me résigner à abandonner le premier, avant de l’avoir lu en entier, donc, dodo à 3h du matin.
    Pour le deuxième, je me freine, et le savoure.
    Ça fait tellement plaisir de lire tes suspenses dans des décors que je connais…
    à propos de Treize Lunes de Sang

    Laurence B., 29 mars 2011
    Je viens de finir 13 lunes de sang, et j’ai adoré. lu en 2 jours, c’est très déstabilisant de lire un livre dont l’histoire se déroule dans la commune où l’on vit.
    Vivement le prochain.

    Caroline P., mars 2011
    Je suis fan!!! J’ai adore les deux bouquins. Captivant, bien mené, le petit goût du terroir, le style ” maître d’ Ecole” parfois. Continue!!! Et vivement le troisième et les autres…

    Carole G., mars 2011
    ton bouquin a été dévoré en 3 jours par mon père …et ça c’est une référence !!!
    à propos de l’Homme du Canal ou le Nettoyage Hongois

    POOKIES, le 21 11 2009
    Frontignan à l’honneur
    … Je vous laisse le lire afin de ne dévoiler aucune surprise.
    En tout ca, qu’il est bon et déstabilisant de lire un polar dont l’action se déroule près de chez soi. C’est à la fois jouissif et effrayant.
    Même si le livre est très court, les personnages sont touchants ou exécrables (peut-être trop stéréotypés d’ailleurs) et l’action rondement menée.
    J’aurais juste aimé un livre plus dans le détail, avec des personnages et une intrigue beaucoup plus complexes.
    Habitant à Frontignan (vous l’aurez compris!), j’ai mis la note 4 par pur chauvinisme!!
    http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21497” target=?_blank

    Yves C., le 03 09 2009
    L’ “l’homme du canal” nous a tenu en haleine. Félicitations pour ce brillant coup d’essai dans la littérature policière ! A quand le prochain roman ?

    Jacqueline D. le 07 08 2009, Suisse
    Bravo pour ce livre facile à lire, très agréable et passionnant.
    J’ ai eu de la peine à faire une pause!
    Quel plaisir quand on connait les lieux -souvenirs de vacances- et l’ auteur qui est très très sympa.
    Vite le deuxième…

    Daniel B., le 3 08 2009
    Ma plus vive admiration pour ce que tu viens de produire. J’ai passe un très bon moment, alors que je ne suis pas un grand lecteur! Tu as une belle écriture, un grand sens de l’histoire, et je crois pouvoir te dire, un vrai talent.

    Joëlle M., le 28 06 2009
    J’ai acheté votre livre hier au FIRN (Festival International du Roman Noir), je l’ai lu aujourd’hui d’un trait. Très bien écrit, mais vraiment trop court. A ma connaissance étant de Frontignan le resto au Marinier de la Gare n’existe pas, mais celui de la plage oui… et à tous les lecteurs, vous pouvez venir à Frontignan sans crainte. Au prochain
    Juliette B., le 20 06 2009
    … Bonne chance pour votre livre

    Yoann L., le 11 06 09
    J’ai dévoré ton livre et j’ai adoré!!!
    Pourtant je ne suis pas un grand lecteur…
    J’ai bien aimé le fait qu’il y ait le parallèle entre la Hongrie et Frontignan tout au long de l’histoire, les flash backs ainsi que le fait qu’il y ai beaucoup de chapitres.
    de plus le style d’écriture avec toutes ses descriptions et précisions permet de totalement s’immerger dans le livre et de vivre l’histoire en même temps que les personnages et d’être avec eux.
    seul petit bémol, la fin qui est un peu trop rapide et facile pour F., à mon goût… je m’attendais à plus de difficultés rencontrées.
    En tout cas toutes mes félicitations!!!! et vivement le prochain pour redécouvrir Garnay et Erquy!!!

    Madeleine G.le 11 06 2009
    C’est vrai que j’ai trouvé le milieu glauque, mais je n’y étais pas mal à l’aise. On garde de la distance et du coup, on conserve le plaisir de la lecture. Je l’ai lu d’un trait : on y entre, et on ne le lâche pas ! Je ne sais pas si j’oserai un jour aller du côté de Frontignan car ça m’a l’air plutôt glauque… D’accord, les Hongrois y ont fait le nettoyage… Et puis, il y a “le Poisson Rouge” : alors ça, ça mérite sûrement le détour…

    Yannick L. G.,le 10 06 09
    C’est vrai que cela se lit en 2 temps, 3 mouvements…. Encore !!!!!

    Patrick P., le 12 05 09
    Bon, à quand une rencontre avec Carole pour la Samba? Dans une autre aventure peut-être. Par contre il faudrait ne plus te contenter de 190 pages c’est beaucoup trop court, Je souhaite que ce moment de lecture ne soit qu’un préliminaire et que nous aurons très prochainement encore plus de plaisir à te lire. Tu fait maintenant partie des auteurs que j’attendrai avec impatience. Bravo, Merci … et au travail.

    Mélanie B. le 10 05 09
    J’ai dévoré ton livre! Bravo, l’histoire est tres bien menée. J’ai hâte de lire ta prochaine oeuvre.

    Carole G., le 07 05 09
    Moi qui suis friande de policiers, j’ai été servie, et de belle manière! tu m’as emmenée avec toi jusque tard la nuit!!Encore!!

    Mésange Bleue le 01 05 09
    Quand un enseignant se lance dans le roman noir…Il était une fois, au pays du Muscat, un jeune retraité qui décida de mettre à profit ses loisirs tout neufs pour épancher sa plume, trempée dans l’encre noire. Au pays du Festival du Roman Noir, il nous brosse un vilain tableau de moeurs, qu’on aimerait imaginaires. Les gens du cru reconnaîtront (avec plaisir?) leur petit coin de terre.

    Véronique L. P., le 19 04 09
    … installée bien confortablement dans mon canapé avec ton livre, je l’ai dévoré en deux temps trois mouvements!!! Vraiment passionnant, Bravo !! En plus ça nous donne envie de venir se ballader du côté de chez toi!! A quand le prochain???

    Thierry L. le 14 04 09
    J’ai lu avec plaisir votre roman “L’homme du canal”. Sujet original, intrigue bien menée, personnages consistants, voire appétissants, telle la belle Carole Samba (au patronyme prédestiné?).
    En revanche, j’espère que l’inquiétant “Au marinier de la gare” est né simplement de votre imagination délirante, et non pas de la copie d’un établissement identique, qui aurait existé à Frontignan.
    Aussi, n’hésitez pas à en écrire un deuxième, comme vous l’envisagez.
    Bien cordialement.

    Anne-Marie C. le 19 03 09
    J’ai aimé dès le début…un polar avec des détails en tout genre…on y croit…tu peux en écrire d’autres. Bref après la lecture, j’ai envie de dire “Je connais personnellement l’auteur”, on me l’a dit un jour pour un de mes tableaux.

    Nathalie TORRES le 15 03 09
    Bonjour Marco Libro!!
    J’ai terminé ce matin ton ouvrage ! Pal mal !!!
    J’ai bien aimé et je l’ai dévoré !!! Bon roman policier !!
    Tes petits clins d’œil sur Frontignan, la région et notre quotidien vont charmer les lecteurs (Héraultais ou pas !!)
    Que dire des personnages comme TERUEL ou KABORE !! C’est génial !!!
    Je tiens donc à te féliciter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*